• Page d´accueil


    BLOGs


    Joueurs


    FANCLUBS


    TV


    GALERIES


    311 visiteurs en ligne















     

    NKONO Thomas

    NKONO Thomas

    [18264 hits] [0  Réagir ][76 Points]

         CREE TON BLOG ET REJOINS NOUS !

            Rejoins son Fanclub
            ( Connectes toi et revisites son blog )

     HOME |    PROFIL |    ACTU |    TV |    PICS |    FANS |   FORUM |   DOCS


    06.01.2006 

     Thomas N`Kono :Ancien gardien de but de l’équipe nationale camerounaise de football 

    par FAOUZI MAHJOUB

    Juin 1982, les Lions indomptables du Cameroun disputent le Mondial, en Espagne. Ils bouclent à La Corogne et à Vigo trois matchs sans défaite. Le 15, face au Pérou, le gardien Thomas N`Kono réussit un geste peu banal : bloquer d`une main le tir d`un Péruvien et reprendre de l`autre main le ballon derrière le dos. En trois matchs, le bel athlète tout de noir vêtu crève l`écran et conquiert l`admiration des connaisseurs.
    Deux mois plus tard, au Giant`s Stadium de New York, le Camerounais retenu dans une sélection mondiale affronte l`Europe, dans un match de gala au profit de l`Unicef. C`est la consécration mondiale suivie par un contrat de professionnel à l`Espanyol de Barcelone.


    Pour Tommie, tout commence à Douala, à l`âge de 17 ans (il est né le 20 juillet 1955 à Dizangué). Un policier amateur de foot le repère sur un terrain vague et l`oriente vers l`Éclair local. Quelques mois plus tard, Thomas, fils d`une famille de huit enfants, trouve un petit boulot dans un atelier de confection de chaussures. À 20 ans, il « monte » à Yaoundé, où le prestigieux Canon l`engage et lui procure du travail à la Société des eaux. Sa première saison est couronnée d`un titre de champion du Cameroun. Mais, pour négligence administrative, son club est écarté, en 1975, de la XIe Coupe d`Afrique des clubs champions. Lot de consolation : le Tonnerre de Yaoundé qui remporte la première édition de la Coupe des vainqueurs de coupe contre le Stella club d`Abidjan. Ce premier trophée continental est suivi de trois autres gagnés avec le Canon en 1978, 1979 et 1980.

    La consécration est là. Et, avec l`arrivée en 1975 du Yougoslave Vladimir Beara, Tommie s`installe dans la cage des Lions pour un bail qui ne prendra fin qu`en... 1991. Bien qu`en concurrence avec Joseph-Antoine Bell dès 1984, il dispute la Coupe d`Afrique des nations en 1982, 1984, 1986 et 1996. Mais manque les finales de 1984 et 1988. Il est, en 1982, le premier gardien africain noir à être engagé par un club européen : l`Espanyol, où il reste pendant une décennie, avec à la clé, en 1987, une finale de la Coupe de l`UEFA.

    Avec le Mondial 1990, « El Rey Negro » (« le roi noir ») revient au premier plan. Aux dépens de Bell, qui ne reprendra le relais que quatre ans plus tard, à l`occasion de la World Cup USA 1994. Tommie quitte l`Espanyol pour les clubs moins huppés de Sabadell et L`Hospitalet. À 40 ans, il tente une ultime expérience en Amérique du Sud, au Bolivar de La Paz. Avant de mettre fin, en décembre 1997, à sa carrière et de s`orienter vers une activité d`agent de joueurs avec résidence à Barcelone.


    Un an et demi plus tard, en juin 1999, El Rey Negro célèbre son jubilé, avant d`intégrer le staff technique de la sélection et s`occupe des jeunes gardiens. En février 2000, il assiste Pierre Lechantre à la CAN remportée par le Cameroun. Sept mois après, aux Jeux de Sydney, il est aux côtés de son élève Carlos Kameni, qui garde les buts des Lions, champions olympiques. Février 2002, c`est la sélection qui défend sa couronne africaine au Mali. N`Kono est l`un des adjoints de l`entraîneur Winfried Schäfer.

    En demi-finale, le 7 février, à Bamako, le Cameroun affronte le Mali. Arrivé au stade avec son équipe, Tommie se dirige vers la main courante et, histoire de tester le gazon, fait quelques pas sur la pelouse. Mal lui en prend. Une escouade de policiers armés et casqués s`abat sur lui. Ils le plaquent avec violence sur l`herbe, le maîtrisent, le dépouillent de ses vêtements et le menottent sans ménagement. Le délégué de la CAF, l`Égyptien Fathi Nosseir, ne réagit pas. N`Kono en slip hurle sa colère et brandit à la foule ses poignets attachés. Les Camerounais menacent de ne pas jouer. L`autorité politique locale intervient. Les menottes sont enlevées. N`Kono pleure à chaudes larmes. Il est humilié comme un vulgaire repris de justice ! Après le match, le président malien, Alpha Oumar Konaré, se rend dans le vestiaire des Lions et présente des excuses. Le 10 mars 2003, à quelques semaines du coup d`envoi de la Coupe des confédérations, le ministre Pierre Ismaël Bidoung écarte N`Kono de l`encadrement technique des Lions.

    Tommie rentre à Barcelone et reprend du service comme entraîneur des gardiens à l`Espanyol - menacé de relégation. Le club catalan est sauvé. Grâce notamment au fils spirituel de N`Kono, Carlos Kameni, sous contrat jusqu`en juin 2007 mais qui ne garde toujours pas les buts des Lions.

    Au Cameroun, le successeur de Schäfer, le Portugais Artur Jorge ne fait pas encore appel à ses services. Et pour cause, Tommie, désormais ambassadeur du Pnud, est toujours écarté du staff technique.
    Hits: 1    |   Source:Jeune Afrique l`Intelligent








     Trajectoire : Thomas Nkono en dresseur de Lions
    Depuis lundi 1er juin, l’ex-gardien de buts international Thomas Nkono (entraîneur adjoint à l’Espanyol Barcelone en Espagne) qui, jusque-là, occupait les fonctions d’entraîneur adjoint chargé de la......
    [lemessager.net][06.06.2009][8144 hits][0 R]

     Thomas N`Kono :Ancien gardien de but de l’équipe nationale camerounaise de football
    Juin 1982, les Lions indomptables du Cameroun disputent le Mondial, en Espagne. Ils bouclent à La Corogne et à Vigo trois matchs sans défaite. Le 15, face au Pérou, le gardien Thomas N`Kono réussit......
    [Jeune Afrique l`Intelligent][06.01.2006][26529 hits][0 R]

     Thomas Nkono limogé, Schaefer appelé à prendre résidence au Cameroun !
    Le ministre de la Jeunesse et des Sports Pierre Ismael Bidoung Mkpatt, entouré de ses principaux collaborateurs a tenu lundi 10 mars dernier, une importante séance de travail avec l´Entraîneur ......
    [Cameroun-info][12.03.2003][6536 hits][0 R]






















    -->  Visitez tous les joueurs

    Trouver 



    1 ... 0 ...  10     >


    Eto´o Fils Samuel
    [223878 hits] [0  R ][195 P]
    CHOUPO MOTING Eric
    [110734 hits] [0  R ][246 P]
    Webo Achille
    [108743 hits] [0  R ][222 P]
    Vincent ABOUBAKAR
    [101030 hits] [0  R ][222 P]
    Mbia Stéphane
    [97262 hits] [0  R ][228 P]
    Song Bahanag Rigobert
    [85263 hits] [1  R ][312 P]
    Foe Marc vivien
    [69232 hits] [0  R ][282 P]
    MILLA Roger
    [66651 hits] [0  R ][311 P]
    Nkong Alain
    [66340 hits] [0  R ][195 P]
    Njitap Fotso Jeremy Sorelle
    [65990 hits] [0  R ][231 P]
    Song Billong Alexandre
    [64626 hits] [0  R ][227 P]
    Kameni Idriss Carlos
    [63823 hits] [0  R ][272 P]
    Etame Mayer
    [61992 hits] [0  R ][242 P]
    Mboma Dem Patrick
    [61442 hits] [0  R ][177 P]
    Anouldji Nicolas
    [59211 hits] [3  R ][319 P]
    N`GUEMO Landry
    [57567 hits] [0  R ][234 P]
    Douala M’bella Rudolf
    [56902 hits] [0  R ][209 P]
    Tchoutang Samuel Bernard
    [55579 hits] [0  R ][360 P]
    Djemba-Djemba Eric
    [53659 hits] [0  R ][147 P]
    EMBE David
    [50097 hits] [0  R ][150 P]


    1 ... 0 ...  10     >