• Pionnier des portails web sportifs africains.En ligne depuis 2000 ...
     Choisissez un Sport
     Choisissez une Catégorie
    Lionnes
    Lions seniors
     Choisissez un VIP
    Lions juniors
    Lions cadets
    Anciens lions



     Jean Paul Akono : “Que l’on cesse de sous-estimer les entraîneurs camerounais…” (23.08.2008)







    Écrit par Olivier Mbéllé et François Xavier Eya

    Le technicien se prononce sur le statut de l’entraîneur camerounais et analyse, dans tous ses aspects, la situation du sport roi au Cameroun.

    Attendiez-vous l’équipe du Nigeria en finale du tournoi de football des Jeux olympiques ?

    Je peux dire oui, parce que j’ai eu l’insigne honneur d’être invité par la Crtv, le jour du début du tournoi de football olympique, pendant que l’on attendait la rencontre Cameroun Corée du Sud, l’on nous a plutôt servis Nigeria Hollande, tel que j’ai vu le Nigeria entrer dans cette compétition face à une équipe qui semblait être l’une des équipes ayant un potentiel, le Nigeria annonçait les couleurs,

    en jouant sans complexe, en marquant sa personnalité et sa façon de jouer, je ne suis pas surpris que cette équipe soit en finale du tournoi des jeux olympiques 2008.

    Quel commentaire vous inspire ce match qualificatif gagné face à la Belgique en demi finale ?

    Le score aurait été plus lourd que cela, quand on voit le match, ils avaient les moyens de ridiculiser la Belgique quand on voit le nombre d’occasions manquées ce qui laisse croire que les joueurs Nigérians avaient des potentialités énormes tant sur le plan physique que psychologique et tactique, 4 buts à 1 c’est déjà terrible. Si jamais j’étais leur entraîneur, je leur aurait passé un savon pour le nombre d’occasions gâchées au cours de cette rencontre , parfois lorsque l’on ne s’y attendait pas et l’on était plutôt surpris de voir un joueur loupé un but devant les buts vides à plusieurs reprises.

    Quelle lecture faîtes vous du système de jeu des Nigérians après leurs qualifications en finale du tournoi de football ?

    N’étant pas entraîneur des supers eagles du Nigeria je peux croire qu’il s’agit de leur conviction, la détermination, leur volonté, c’est-à-dire revenir au premier rang, n’oublions pas qu’ils ont gagné la médaille d’or olympique en 1996 aux Etats-Unis d’Amériques, et que 96 à 2008 ils ont été quelque peu absents je crois que leur entraîneur qui a un mérité formidable a eu à faire asseoir une organisation du jeu qui se résume en une tactique offensive et défensive, tout en faisant éclater les potentialités individuelles de chaque joueurs. Quand vous voyez cette équipe du Nigeria jouer, chaque joueur du Nigeria montre de quoi il est capable. L’on n’a vu des défenseurs qui parfois ne savent pas contrôler un ballon, et savent que là c’est mauvais il faut dégager. On a vu des joueurs au milieu de terrain qui savent jouer avec des joueurs comme Okoronkwo, Peter odemwingie, en revenant au premier rang, en étalant leur dimension de joueur de grande classe, et le tout laisse croire que l’entraîneur a dit aux joueurs de s’éclater, et que chacun sache ce qu’il a faire pour qu’ils puisent produire ce qu’ils ont à démontrer sur l’aire de jeu.

    Pour la finale, ils auront à faire à une foudre de guerre comme l’Argentine, vous attendiez vous à ce résultat qui mettait hors course le Brésil pour finale ?

    Dans cette compétition il faut reconnaître que le Brésil était dans un groupe abordable, même si pendant la compétition il faut se rendre compte que le groupe était facile pour certaines équipes à la notoriété établie. Le cas du Brésil qui a difficilement battu la Belgique. L’on n’a vu une équipe du Brésil qui a visiblement peur du Cameroun, tombé les armes à la main…

    Je me suis dis qu’en voyant le Brésil jouer et battre l’Argentine, il était illogique que cela puisse se réaliser. Pour ma part le Brésil ne méritait pas d’être dans le gotha des grandes nations du tournoi de football des jeux olympiques 2008.

    Comment entrevoyez vous la rencontre Nigeria Argentine ?

    C’est une finale ouverte ! Cela me rappellera la finale Cameroun Espagne en 2000, qui était une rencontre très ouverte, malgré toutes les péripéties qui nous ont laissé croire que tout était bouclé au moment où l’Espagne menait deux buts à zéro. Je crois que nous assisterons à une finale très ouverte, si le Nigeria continue à jouer comme il l’a fait dès le départ pendant et à la fin de la partie. Cela dit le Nigeria va avec au moins 55% de chances d’être champion olympique 2008.

    Vous avez eu à conduire le Cameroun en Finale des jeux olympiques en 2000, quel est le discours qu’un entraîneur de vote trempe tient à ses joueurs ?

    C’est le discours de la consécration ! Vous ne pouvez pas faire un tel parcours et venir douter de vous-même à la fin là où les seize équipes ont espéré se retrouverparmi les deux pour jouer la finale. Maintenant il était question de galvaniser le moral des joueurs pour leur faire comprendre l’enjeu de la rencontre qui est la dernière. Puisque par la suite, si l’on n’est vainqueur on n’est médaillé d’or, et par la suite l’on va se reposer. Je pense pour ma part que le Nigeria a le profil de l’emploi, regorge de tous les atouts pour remporter la médaille d’or de ce tournoi de football des jeux olympiques de 2008.

    Comment appréciez vous le niveau général de la compétition en football messieurs ?

    Le niveau était assez élevé, étant donné qu’il y avait des pays qui souhaitaient gagner ces jeux olympiques pour la deuxième fois. D’ailleurs l’affiche de la finale le démontre très bien, avec le Nigeria et l’Argentine qui vont se retrouvés pour la seconde fois en finale, après la confrontation de 96 en finale. Ces deux pays ont déjà gagnés la médaille du tournoi au moins une fois, l’un de c es équipes va remporter pour la seconde fois le métal en or. Pour les autres équipes qui n’ont pas réussi à atteindre le cap de la finale, j’ose croire que la prochaine fois sera la meilleure.

    Que vous suggère l’élimination du Cameroun en quart de final ?

    Je dois d’abord exprimer mon sentiment de déception après cette élimination des lions espoirs du Cameroun en quart de final. L’équipe du Cameroun disposait de tous les atouts pour aller le plus loin possible…

    L’équipe du Cameroun sur le plan offensif a tout de même balbutié ?

    Ce n’est pas moi qui vous le fait dire, au niveau des statistiques, nous avons disputés quatre rencontres, nous n’avons marqué que deux buts, et nous en avons encaissé trois. Je crois que tout est clair, et c’est le lieu de parler d’une hésitation de nos joueurs qui n’ont pas été suffisamment libérés, pour jouer en tutoyant leurs adversaires. En marquant des buts sans en encaisser. Le principe de la meilleure défense c’est l’attaque. Il est encore de se faire éliminé parce que l’on n’a voulu jouer pour gagner, parce que l’on n’a eu des réserves côté offensif et privilégier côté négatif. Le potentiel offensif sur lequel nous comptions a terriblement déçu. On a compté sur certains, qui étaient présentés comme des successeurs de Samuel Eto’o. Ils n’ont pas donné la pleine mesure des attentes. Je n’ai pas envie de dire que mon ami Ndtougou Mpilé s’est trompé sur la confiance qu’il a placé en certains joueurs. Mais à la fin c’est un peu cela. Un garçon comme Samuel Eto’o Fils a manqué à cette équipe, surtout sur le plan offensif, s’il était là on n’aurait peut être disputé la finale avec le Nigeria.

    L’absence de renfort dans l’effectif du Cameroun n’a-t-il pas été la cause de notre élimination ?

    Le Brésil n’est que le nom actuellement ! En 2000 l’équipe du Brésil était vraiment forte. Là en 2008 c’est discutable, d’ailleurs Roger Milla en jugeant cette équipe a laissé entendre que cette formation ne pouvait pas tenir tête au Cameroun, et il était convaincu que nous pouvions passé le second tour. J’avais aussi cette conviction jusqu’au moment de notre élimination. J’ai eu l’impression que nos joueurs ont brillé par un manque de concentration au niveau de la finition. Il y avait des éléments qui étaient capables de faire la différence au sein de cette équipe, mais à la fin on ne comprend pas ce qui s’est passé. M. Otto Pfister devrait voir de ce côté pour voir dans quelle mesure il faudra renforcer la sélection senior par des éléments nouveaux d’ici la coupe du monde 2010.

    En 2000 il nous est revenu que vous avez mis sur pieds une préparation spéciale, pour venir à bout du Brésil, vous avez préparez Patrick Mboma à l’exercice de coups de pied arrêtés ?

    Il faut dire que c’était la première fois que les organisateurs mettaient sur pieds le concept de la vidéo, c’est à dire que les deux équipes qui doivent se rencontrer, aient chacune le match de l’autre à travers le visionnage de la vidéo tout en étudiant la cassette. Pour certains pays qui sont très professionnels, en dehors de ces vidéos, l’on envoie des gens pour superviser des adversaires potentiellement susceptibles de rencontrer votre équipe Les gens ont déjà des données, qui doivent être confrontées avec la vidéo et cela garanti toutes les informations sur le plan tactique, physique, et psychologique de votre adversaire. Nous en n’avons largement profité à Sydney en 2000…

    Pouvait-on misé sur les tirs à distance ?

    Ce sont des situations de but aujourd’hui, du moment où vous avez un bon coup de pieds qui sait jouer sur cet angle, vous le travaillez des 25 et 30 mètres. Voyez vous toutes les rencontres qui se jouent actuellement, les buts sont inscrits à partir des balles arrêtées. Et lorsque vous avez se bons frappeurs le tour est joué. En 2000 Patrick Mboma avait été mis à contribution pour souvent s’occuper de ces tâches.

    Expliquer nous le choix des joueurs de tirs au buts ?

    Dès l’entraînement cela s’opère déjà. Vous savez lorsqu’il y avait ce genre de compétitions avec élimination directe, si vous êtes à égalité, il doit avoir un départage directe à l’issue de l’épreuve de tirs au but. En ce moment là c’est une question de confiance à chaque joueur, naturellement impulsé par l’entraîneur. Ce n’est pas souvent facile, lorsqu’il faut effectuer le choix des tireurs…

    Au cas échéant, est ce que l’entraîneur peut réviser sa liste de tireurs s’il y a des joueurs qui se manifestent par la suite pour l’épreuve ?

    Apparemment c’est difficile ! On peut être amené à changer la liste s’il y a qui ne sent plus le sang froid de tirer. Moi heureusement je n’ai pas eu ce désagrément en 2000, quand vous jouez, vous tablez sur cela, maintenant après les prolongations s’il y a des joueurs qui ont été remplacés ou blessés il faut faire avec. Ce qui nécessite une préparation de dix ou quinze tireurs pour l’épreuve. A Sydney je n’ai pas eu de souci à faire ma liste, mes cinq tireurs prévus étaient encore sur le terrain.

    La prestation du gardien n’est-elle pas liée à la communication des consignes particulières du staff technique ?

    Thomas Nkono qui est l’entraîneur des gardiens de buts, maîtrisant très bine le football espagnol a été pour beaucoup dans la prestation de Carlos Kameni. Connaissant le football espagnol et la façon de tirer les tirs au but de ces derniers, à l’exemple de l’Espanyol de Barcelone où il a été gardien de but, club au sein duquel il est entraîneur adjoint. Et c’est comme cela que au cours du match nous lui indiquons où il fallait tirer. A l’image du tir au but qui aurait du faire le troisième but de l’Espagne, stoppé par Kameni, nous lui avions fait des grands signes que le joueur espagnol








    devait tirer de la droite ce qui a été fait. Nous ne serions pas arrivé au cinquième tir si Kameni nous avait suivi, parce que le dernier tir Espagnol est passé hors des buts, ce qui nous donne la médaille d’or. Tout cela fait parti de l’entraînement.

    Il y avait-il un problème de discipline au sein du groupe ?

    Si la discipline signifie que des joueurs ont eu à revendiquer des primes, cela veut dire que nous avons eu les mêmes problèmes que cette année. Mais sauf que le Minjes de l’époque, lorsqu’il leur annonce le quota des primes, les joueurs malgré le fait qu’ils ne soient pas d’accord, ont amené le ministre a revoir ce quota de primes, à travers une réunion avec le patron des sports pendant près de cinq heures. Le lendemain le capitaine Géremi Njitap m’a fait savoir que l’issue de la concertation n’a pas trouvé un arrangement définitif avec le ministre, nous comptons arriver en finale, et c’est là qu’il aura à nous payer ces primes. Après avoir atteint la finale, les joueurs ont exigé leurs dû, faute d’avoir reçu ce qu’ils attendaient les joueurs ont levé l’encre en plein réunion, ce sont dispersés dans le village olympique, c’était la panique totale ! Heureusement j’ai discuté avec le Minjes de l’époque, je lui ai suggéré d’appeler le premier ministre pour résoudre le problème. A la suite de l’entretien téléphonique avec le Pm, le ministre des sports de l’époque a effectué un réajustement au niveau des primes, même si ce n’est pas à la hauteur des primes payées par d’autres sélections nationales présentes à ces jeux olympiques.

    Cette question de revendications ne participe-t-elle pas à saper le moral des joueurs, comme on l’a vu au cours des jeux olympiques de 2008 avec les espoirs du Cameroun ?

    Les responsables auraient dû régler tous les détails avant le début de la compétition, comme ils le font pour d’autres tournois. Chaque pays prend en compte les motivations de sa délégation. Vous imaginez qu’un pays comme le Koweit qui joue contre nous, bénéficie d’une promesse de prime de 15 millions de Fcfa en cas victoire, tandis que nous nous avons 200.000 Fcfa. Cet aspec doit être révisé, et que l’on cesse de dire aux athlètes que la participation aux jeux olympiques pour ne rien gagner. Pourquoi le Cio ne ferai pas une répartition par rapport à chaque discipline, c’est une institution sportive qui regorge de beaucoup de moyens financiers. Pourquoi faudrait-il que ça soit les Etats qui viennent à récompenser les athlètes au lieu que cela soit imputé au comité national olympique.

    N’y a-t-il pas eu impréparation de nos athlètes avant d’aborder les jeux olympiques ?

    Au niveau de l’équipe de football olympique, je ne pense pas qu’il y a eu un problème d’impréparation. Puisque l’équipe a eu à prendre part à des tournois, avant d’aborder le tournoi de football des jeux olympiques. Le seul souci dans la préparation peut avoir été la non libération de certains joueurs comme Eto’o, Mbami, Makoun etc, qui devaient renforcer l’équipe. L’on a pourtant vu d’autres pays se battrent pour obtenir la libération de certains de ces joueurs. Je crois qu’il faudrait que la Fifa revoie en quelque sorte les modalités de libération de joueurs, que cela soit intégré dans son calendrier afin que ces soucis ne se manifestent plus.

    Un différend oppose la Fécafoot et l’entraîneur national sélectionneur des lions indomptables, Otto Pfister, qui n’est pas apprécié par l’organe technique. Au moment où l’équipe nationale aborde la phase des éliminatoires de la Can/ mondial 2010, pareille situation ne peut-elle pas perturber la sérénité au sein de l’effectif ?

    J’avoue que ce n’est pas une situation qui puisse garantir la sérénité. Je ne peux pas comprendre que l’on puisse avoir de tels préjugés sur un entraîneur qui fait des résultats. Que reproche-t-on à Otto Pfister, qui nous a conduit en finale de la Can 2008 au Ghana ? Surtout que nous ne sommes pas arrivé de manière hasardeuse. Nous avons peut être fait un faux pas face à l’Egypte au cours du premier match, mais par la suite nous avons vu un Cameroun tout feu flamme, qui a remis les choses en ordre et réussi à faire respecter sa notoriété au niveau de la puissance du football Africain. Nous avons joué contre une équipe comme l’Egypte qui a la même notoriété à l’instar du Cameroun. En finale l’Egypte a eu la chance de remporter la finale, comme cela aurait dû être le cas pour le Cameroun. Peut être que les détracteurs d’Otto Pfister voudraient que celui-ci permette au Cameroun d’occuper le premier rang dans son groupe des éliminatoires de la can/ mondial 2010 dans la recherche de la qualification. Pour le moment nous sommes justement premier. Sur le plan des résultas, l’on ne saurait reprocher à Otto Pfister de ne pas faire de bons résultats.

    La commission Milla a relevé quelques incohérences dans la gestion du travail du staff technique, notamment sur le plan tactique après la Can 2008 ?

    Je voudrais que l’on dise les choses clairement. Autant nous avons vu une équipe du Cameroun malmené lors du premier match. Autant nous avons vu cette équipe retrouver ses bases en engrangeant des victoires. Le système de jeu a été critiqué, j’ai entendu des gens dire qu’il n’est pas admissible que le Cameroun évolue avec quatre milieux de terrain, de longs ballons… Si c’est cela notre efficacité, je suis désolé, on fait avec, c’est aussi ça la marque de personnalité de Mr Otto Pfister. Maintenant pour les pratiques extra sportives, il revient à la Fécafoot d’interdire ce genre de pratiques, le Minsep n’y verra aucun inconvénient en mettant de côté le technicien soupçonné d’exercer ces pratiques. Pour ma part, j’estime que la Fécafoot devrait prendre en compte les résultats réalisés sur le terrain par l’entraîneur. Je dois dire que la même expérience je l’ai vécu, lorsque je suis revenu de l’Australie avec l’équipe olympique, le ministre des sports de l’époque me désigne à la tête des lions indomptables, alors que Pierre Lechantre qui faisait de bons résultats avec l’équipe était mis de côté. Le ministre de l’époque croyait bien faire en accordant sa confiance à un entraîneur national, pourtant Pierre Lechantre n’avait aucun grief pour être limogé de son poste, étant dans une bonne lancée avec 9 points sur 9, dans la phase des éliminatoires de la coupe du monde 2002. Mais je dois dire que cette situation m’a désavantagé… Il ne faudrait pas que l’on fasse cela à Otto Pfister.

    La Fécafoot dénonce le mode de recrutement d’Otto Pfister. Ce qui trahit le souci des deux camps, à savoir l’organe technique et le Minsep de contrôler cette fonction d’entraîneur national sélectionneur ?

    Les uns et les autres doivent accepter leur rôle, qui pour le moment est règlementé. Tant qu’il n’y aura pas de texte sur la gestion des équipes nationales de football, rien ne marchera. Ce qui nous renvoie dans les anciens textes de 1972, qui attribuent les pleins pouvoirs au gouvernement. Comme le premier sportif a délégué une part de responsabilités au ministre des sports…

    Mais il revient que c’est le ministre des sports qui décide de recruter un entraîneur classé 11ème dans une liste d’appel à candidatures ?

    Les textes les lui confèrent, il agit au nom du gouvernement, la fédération camerounaise de football propose, le gouvernement décide ! Alors l’on peut proposer des gens, et le ministère décide. Maintenant le gouvernement qui bénéficie du pouvoir discrétionnaire peut recruter qui il veut. Pour ce faire la Fécafoot doit être un peu plus responsable en respectant les choix du ministère des sports. C’est le reproche que je fais à la Fécafoot de faire ce genre de déballages. Le gouvernement à travers le Minsep a choisi Otto Pfister, maintenant en attendant l’avènement des textes, il est question de mettre en valeur plus de responsabilité de part et d’autre pour mettre fin aux lignes de clivages. Après tout la Fécafoot est sous tutelle d’un ministère des sports !

    Une tendance actuelle voudrait que la direction des équipes nationales revienne aux entraîneurs africains. Cependant les techniciens du continent font face à plusieurs contraintes. Selon vous qu’est ce qui fait problème ?

    Je suis constant dans ce que, parce que je crois qu’il y a un manque de volonté politique parlant du cas du Cameroun. Pour que nous puissions dépasser ce stade, où on croit toujours qu’un technicien Camerounais nanti des mêmes compétences qu’un entraîneur expatrié ne puisse assumer les fonctions d’entraîneur national. Parce que tout simplement l’on ne voudrait pas lui donner les avantages qu’exige ce genre de nominations. C’est une lutte permanente, dont l’objectif reste d’asseoir la capacité des entraîneurs nationaux. Pour le moment les footballeurs Camerounais l’on compris, et le gouvernement a déjà intégré ces exigences, sauf qu’au niveau des entraîneurs cela n’est pas encore pris en considération. Parce que tout simplement il considère que les entraîneurs sont pour la plupart des fonctionnaires, on ne peut pas voir comment un entraîneur sous contrat avec la Fécafoot peut gagner 15 millions de Fcfa par mois, ce qu’ils donnent facilement aux expatriés. Je crois que nos autorités sportives doivent être décomplexés et savoir qu’autant ils donnent des dizaines de millions à des expatriés, on peut aussi le faire pour les entraîneurs de nationalité camerounaise. Cet argent que l’on va payer aux entraîneurs nationaux restera au Cameroun, alors que lorsqu’il s’agit d’un expatrié, il envoie les fonds dans leurs pays. parfois, ils travaillent sans résider de façon permanente au Cameroun. Je prends le cas de la France, où l’entraîneur est un français, qui est payé à la hauteur de sa tâche. Pourquoi on ne fera pas la même chose au Cameroun. Pourquoi faudrait-il toujours jeter la pierre aux entraîneurs locaux ? C’est de la malhonnête, il faut que cela prenne fin ! Que l’on cesse de prendre les entraîneurs camerounais au rabais, parce que les tâches qui leur incombent sont importantes.

    Jean Paul Akono, après la médaille d’or de Sydney, qu’est ce qu’il devient ?

    Je suis un camerounais ordinaire, qui est parfois traité de tous les maux... Même si ce n’est pas tout le monde qui ne me considère pas, ceux là ne reconnaissent pas ce que j’ai eu à faire dans ce pays. Il y a eu appel à candidature pour le poste d’entraîneur national des lions indomptables, la Fécafoot n’a pas pris en compte d’autres considérations d’autres ordres qui n’ont rien à voir avec la valeur d’un entraîneur. Je n’ai même pas été retenu parmi les trente par la Fécafoot. Tant que c’est là le leitmotiv de la Fécafoot, elle sera toujours considérée comme des fossoyeurs du football camerounais.

    Vous êtes à la tête de l’équipe nationale militaire, comment ça se passe ?

    J’ai un deal avec les militaires qui reconnaissent en moi ce que j’apporte pour l’ensemble du football Camerounais. Ce qui fait de temps en temps que la hiérarchie du ministère de la défense me renouvelle cette confiance lorsqu’il y a des compétitions. Si c’était la Fécafoot elle m’aurait viré immédiatement. Je suis pour le moment les avec les militaires. Cela m’aide d’être toujours au contact de la compétition de haut niveau. Je leur dis merci et je m’y adonne par rapport à la hauteur de la confiance placée en moi.


    Hits: 14078 | quotidienmutations.info  |  |  | Toutes les ( 0 ) Réactions


    Pour réagir, vous devez être connecté. Enregistrez vous et connectez vous.


    Première page      Toute l' actualité   




    1 ... 0 ...  11     >



     Cameroun, Alain Nkong : ‘’ je peux être un bon complémentaire à Samuel Eto’o’’
    [Camer-sport.be][26737 hits][0 R]

     Paul Le Guen :«On va essayer de faire mieux que les quarts de finale»
    [lanouvelleexpression][12340 hits][0 R]

     Faustin Domkeu : Les locaux ont leur mot à dire
    [quotidienmutations.info][10096 hits][0 R]

     Paul Le Guen : « Je sais que le peuple camerounais est derrière nous »
    [quotidienlejour.com][15092 hits][0 R]

     L’avis de Dominique Wansi : « Il a redonné du tonus aux Lions »
    [cameroon-tribune.cm][11312 hits][0 R]

     Jean II Makoun : « J’ai des contacts avec l’Inter Milan » [interview]
    [cameroon-tribune.cm][23365 hits][0 R]

     Martin Ndtoungou Mpile : Trouver les solutions ensemble
    [quotidienmutations.info][12666 hits][0 R]

     Thomas Nkono : « Nous cherchons des ailiers »
    [cameroon-tribune.cm][17322 hits][0 R]

     Cameroun, François Omam Biyick :’’On a besoin de vrais lions’’
    [Camer-sport.be][17782 hits][0 R]

     Otto Pfister : “Je ne compte pas utiliser les joueurs amateurs pour les éliminatoires de la Can/mond
    [lanouvelleexpression][11985 hits][0 R]

     Joseph S. Blatter, président de la Fifa : “ Il faut faire confiance aux Africains ”
    [FIFA.COM][11586 hits][0 R]

     Taekwondo:le Président de la ligue régionale du littoral se confie à camlions.com
    [CAMLIONS][13781 hits][0 R]

     Jean-Paul Akono : Nous espérons ramener le trophée
    [quotidienmutations.info][12722 hits][0 R]

     Jean Paul Akono : “Que l’on cesse de sous-estimer les entraîneurs camerounais…”
    [quotidienmutations.info][14078 hits][0 R]

     Pfister: Africa has caught up
    [FIFA.COM][14251 hits][0 R]

     Lauren Etame Mayer : J`aimerais rejouer une coupe du monde avec les Lions
    [quotidienmutations.info][19619 hits][0 R]

     Rigobert Song : La prochaine coupe du monde est déterminante pour ma carrière
    [quotidienlejour.com][11191 hits][0 R]

     André Nguidjol Nlend : « Nous expérimentons un nouveau dispositif»
    [cameroon-tribune.cm][9174 hits][0 R]

     Joseph Marius Omog : Les Gabonais nous ont très mal reçu
    [quotidienmutations.info][9677 hits][0 R]

     Joseph Désiré Job : Je quitte Nice en fin de saison
    [quotidienmutations.info][15434 hits][0 R]

     Augustin Edjoa : Nous voulons abriter la seconde édition du Chan
    [quotidienmutations.info][12160 hits][0 R]

     Mohammed Iya : Notre système n`est pas efficace
    [quotidienmutations.info][8536 hits][0 R]

     Marlène Emvoutou:«Rompre avec la gestion classique du foot jeunes »
    [cameroon-tribune.cm][8261 hits][0 R]

     Mtn Elite One : Union ne fait pas la force
    [quotidienmutations.info][9892 hits][0 R]

     Jean-Claude Pagal : Ma carrière professionnelle recommence ici à Tiko
    [quotidienlejour.com][13013 hits][0 R]

     Issa Hayatou: "La CAN a le même niveau que l’Euro"
    [cameroon-tribune.cm][10426 hits][0 R]

     Eric Djemba Djemba : Mon ancien agent veut me salir
    [quotidienmutations.info][17035 hits][0 R]

     Enow Ngachu : Notre force c`est l`esprit de vaincre
    [quotidienmutations.info][8494 hits][0 R]

     Roger Milla : “Song ne jouera peut-être pas la Can 2010”
    [lanouvelleexpression][11618 hits][0 R]

     Bonaventure Djonkep : “Nous avons joué avec la foi”
    [lanouvelleexpression][8872 hits][0 R]


    1 ... 0 ...  11     >




      Vincent ABOUBAKAR
      )
      MBIDA Gregoire
      )
      MILLA Roger
      )
      Song Bahanag Rigobert
      )
      Nlend Paul
      )
      CHOUPO MOTING Eric
      )
      Webo Achille
      )
      Njitap Fotso Jeremy Sorelle
      )
      Eto´o Fils Samuel
      )
      Wome Nlend Pierre
      )
      Olembé René Solomon
      )
      KUNDE Emmanuel Jerome
      )
      Kameni Idriss Carlos
      )
      Foe Marc vivien
      )
      BELL Joseph Antoine
      )
      NKONO Thomas
      )
      ABEGA Theophile
      )
      Mboma Dem Patrick
      )
      Makoun Jean II
      )
      Emana Achille
      )
      OMAM BIYICK François
      )
      TATAW ETA Stephen
      )
      MANGA ONGUENE Jean
      )
      Epalle Joel
      )
      Etame Mayer
      )



     TOUS LES LIONS

    16.01.2021
    Cameroun
    <>
    Zimbabwe

    1:0
    CAN
    (Seniors)

    Infos + Forums

    Derniers résultats
    La CHAN TOTAL 2020 est lancée
     [ 0 R | 5495 hits'] 

      Eto´o Fils Samuel

      Webo Achille

      CHOUPO MOTING Eric

      Vincent ABOUBAKAR

      Song Bahanag Rigobert

    TOUS LES JOUEURS


    CAN Feminime 2016 - Lionnes indomptables : Une préparation rude

    CAN Feminime 2016 : meilleures images des lionnes

    CAN Feminime 2016 : Les meilleures images

    MATCH AMICAL

    Camerounlink.com : Portail du cameroun Camerounlink.com : Portail du cameroun

    Biangue Networks : Nouvelles Technologies au Cameroun Biangue Networks : Nouvelles Technologies au Cameroun

    Bertoua.info - La région de l´Est du Cameroun Bertoua.info - La région de l´Est du Cameroun

    Duala.info - La région du littoral du Cameroun Duala.info - La région du littoral du Cameroun

    Kribi-info.com - La cité balneaire du Cameroun Kribi-info.com - La cité balneaire du Cameroun

    Bafoussam.info - La région de l´ouest du Cameroun Bafoussam.info - La région de l´ouest du Cameroun

    Ongola.info - La région du centre du Cameroun Ongola.info -  La région du centre du Cameroun

    Grandmbam.info - Le Grand Mbam du Cameroun Grandmbam.info - Le Grand Mbam du Cameroun

    Competences 2035 - Les compétences camerounaises Competences 2035 - Les compétences camerounaises

    Camlions.com . Les lions indomptables du Cameroun Camlions.com . Les lions indomptables du Cameroun

    Footeurs.com - Le Football mondial en réseau Footeurs.com - Le Football mondial en réseau

    Surfcameroun.com - Naviguez les meilleurs sites camerounais Surfcameroun.com - Naviguez les meilleurs sites camerounais

    Peuplesawa.com - Le portail web des cultures SAWA Peuplesawa.com - Le portail web des cultures SAWA

    Royaumebamoun.com - Le Royaume des Bamouns Royaumebamoun.com - Le Royaume des Bamouns


      INT GRACIAS CORPORATION

      CHENDJOUEMMANUEL@YAHOO.FR

      SPORTS

      BRéSIL

      RECHERCHE DE JOUEUR CAMEROUNAIS
    Web Pics Actu Maps