• Pionnier des portails web sportifs africains.En ligne depuis 2000 ...
     Choisissez un Sport
     Choisissez une Catégorie
    Lionnes
    Lions seniors
     Choisissez un VIP
    Lions juniors
    Lions cadets
    Anciens lions



     Bonaventure Djonkep : “Nous avons joué avec la foi” (14.02.2008)









    L’ancien Lion et aujourd’hui entraîneur de l’Union sportive de Douala tire les leçons de la participation camerounaise à la 26e Can Ghana 2008.

    Quel regard jetez-vous sur le parcours des Lions indomptables lors de la Mtn Can 2008 ?

    On ne peut pas être déçu d’être arrivés en finale ; puisque, au départ, ce n’était pas évident. Les observateurs avertis estimaient que le Cameroun n’était pas bien préparé. Malgré tout cela, nous sommes arrivés en finale et c’est une bonne chose. Dans la mesure où quand on va à une compétition, le premier objectif est de gagner et le second est de se classer deuxième. Donc, au regard de tout ce qui a prévalu avant et pendant cette compétition, c’est une grosse satisfaction pour les Camerounais.

    Que dites-vous à propos du niveau général de cette compétition ?

    Cette compétition n’a pas été d’un très bon niveau. C’est vrai qu’il y a eu de bonnes choses, comme le nombre de buts marqués. Quand je regarde l’organisation générale des équipes, je trouve qu’elles n’étaient pas très bien structurées, surtout sur le plan tactique défensivement. Cela explique le nombre élevé de buts marqués. En plus, quand je regarde le nombre de fautes individuelles qui provoquent des buts, il y en a eu beaucoup. En plus, il y a quelques points très positifs. C’est, par exemple, le nombre de buts qu’on a marqués en dehors des 16m50, c’est-à-dire des 20m. C’était énorme et tant mieux pour le football africain. Parce que c’était une faiblesse des footballeurs africains qui ne tiraient pas à distance. Cette fois-ci, ils ont essayé de relever le défi et, en plus, les footballeurs africains n’avaient pas beaucoup travaillé les balles arrêtées. Pendant cette Can, il y a eu beaucoup de buts marqués sur des coups francs directs. C’est tant mieux. Globalement, il y eu de bonnes choses. Malheureusement, tactiquement et défensivement, nos équipes dans l’ensemble n’étaient pas bien organisées, en dehors de l’Egypte qui été bien structurée sur tous les plans. Je crois que l’exemple de l’Egypte doit nous permettre de beaucoup réfléchir. Parce que cette équipe est arrivée petitement, sans vedette, avec un entraîneur local, des joueurs qui jouent sur place au pays. L’organisation générale et l’organisation collective leur ont donné la possibilité de gagner. Que les gens en tirent des leçons.

    Certaines contingences ont émaillé la préparation de l’équipe nationale du Cameroun avant le début de cette compétition. A votre avis, est-ce que ces facteurs sont à l’origine de l’échec de l’équipe en finale ?

    Si cela s’est passé avant, le Cameroun ne pouvait même pas passer le premier tour. Mais, je tiens à rappeler une chose : une équipe a besoin d’un environnement sain et je ne pense pas que le nôtre l’ait été avant et pendant cette compétition. Une équipe a besoin de sérénité, de stabilité. Je ne pense pas que ce soit le cas du Cameroun. Quand je regarde la prestation des joueurs au fur et à mesure que cette compétition se déroulait, je me suis dit que si on avait eu une préparation comme toutes les autres, avec quatre à cinq matches amicaux, on serait arrivés à cette Can plus solides. Malheureusement, ça n’a pas été le cas. C’est pendant la Can qu’on s’entraînait, que les joueurs apprenaient à se connaître, que l’entraîneur découvrait ses joueurs. Pour moi, tout cela ne pouvait pas nous permettre de remporter, même si, arriver en finale est une bonne chose.

    Comment pouvez-vous expliquer qu’une équipe mal préparée et travaillant dans un environnement malsain parvienne en finale ?

    Le football a beaucoup de paramètres. Je ne suis pas le premier qui le dit. Le Cameroun a su jouer sur sa valeur. Le Cameroun savait que tactiquement, techniquement, physiquement, il n’était pas bien préparé. Ils ont juste axé leur jeu sur le mental, la bataille physique. Ne dit-on pas très souvent que la foi déplace des montagnes ? Je crois que nous avons joué avec la foi et je crois que celle-ci nous a permis d’arriver en finale ; et c’est tant mieux pour nous.

    Le problème de l’impréparation a toujours été récurrent au sein de la sélection nationale du Cameroun. Faut-il toujours compter sur cette improvisation pour obtenir des résultats ?

    C’est vrai. Tout le temps, on estime que le Cameroun est mal préparé et très souvent, on finit par faire de bons résultats. Mais, je voudrais faire remarquer que pour une fois, en 2000, le Cameroun est arrivé à la Can avec sérénité, avec une bonne préparation. C’était quand Pierre Lechantre était sélectionneur. Sur les plans tactique, technique et physique, notre équipe avait dominé cette Can. Je voudrais m’adresser à ceux qui disent que le Cameroun n’a pas un fond de jeu. C’est parce qu’on ne se prépare pas qu’on se contente de dire cela. En 2000, le Cameroun avait un très bon fond de jeu, un jeu léché. A l’époque, on disait qu’on avait le meilleur couloir droit du monde. Le Cameroun avait tout ce que l’on peut souhaiter à une équipe. Quand on est arrivé au mondial 2002, tous les observateurs avertis estimaient que le Cameroun pouvait remporter le trophée ; juste parce que en 2000, on avait entamé un bon travail. Malheureusement, comme chez nous, rien ne dure. Après cette Can, on a fait partir Pierre Lechantre pour des raisons qu’on ne sait toujours pas aujourd’hui. On continue à chercher un entraîneur capable d’asseoir une équipe cohérente. C’est dommage ! Donc, une équipe comme la nôtre peut bien se préparer et bien jouer. Avec le mental qu’on a, si on a une petite préparation, je crois que ça devrait passer.

    L’environnement autour des Lions indomptables est marqué par d’incessantes batailles entre le Minsep et la Fecafoot. Cette situation n’est-elle pas de nature à perturber le climat de sérénité au sein de l’équipe pour les prochaines échéances sportives ?

    C’est un phénomène général chez nous où il y a un laisser-aller, n’importe qui fait n’importe quoi, n’importe où et n’importe quand. Je crois qu’au Cameroun, il y a des responsables, le gouvernement a un Premier ministre, il y a un président de la République qui peut de temps en temps frapper du poing sur la table pour ramener les uns et les autres à l’ordre. Donc, je ne pense pas qu’on doit laisser un problème comme celui de l’équipe nationale du Cameroun perdurer. Qu’on essaie de mettre de l’ordre pour que vive ce football que nous aimons tant.

    A votre avis, d’où provient ce problème ?

    Je ne peux pas dire avec exactitude l’origine du problème. Mais, vu de l’extérieur, je me dis que le Minsep n’a pas les moyens de la Fecafoot. Le Minsep n’a que de l’argent qu’il accorde de temps en temps pour des compétitions ponctuelles, alors que la Fecafoot génère beaucoup de fonds ; elle a des sponsors. En principe, l’équipe nationale appartient à la Fecafoot, même si, de temps en temps, les gens de la Fecafoot se retournent pour laisser la gestion à la tutelle… En Europe, il n’y a pas ce genre de problème parce que les fédérations prennent complètement leurs responsabilités. Chez nous, la fédération a les moyens, mais ne veut pas assumer. Donc, le ministère qui, de temps en temps, vient avec des moyens veut gérer alors que, techniquement, ce n’est pas le ministère qui doit gérer. Et cela crée un cafouillage que personne ne peut contrôler. Donc,








    qu’ondéfinisse les rôles des uns et des autres, qu’on mette les gens sur le droit chemin et je crois que tout peut bien se passer. Ceux qui gèrent la Fecafoot maîtrisent-ils bien ce football ? Je n’en suis pas sûr. Au ministère, il y a des cadres qui ont fait des formations. Leur donne-t-on l’opportunité de gérer le football ? Donc, il y a un cafouillage et c’est normal qu’il y ait du désordre.

    Si des “ patrons ” comme Geremi Njitap et Rigobert Song Bahanag, par exemple, venaient à quitter l’équipe nationale, pensez-vous que cela mettrait fin au phénomène de cadres qui existe dans la sélection nationale ?

    Parler de cadres est une chose, parler de la relève est une autre. Je ne pense pas que de but en blanc, l’on peut dire à Song et Njitap de quitter. On ne peut que venir avec des jeunes plus performants qui leur prouvent qu’ils n’ont plus de place. Et tant qu’on ne fait pas une politique globale pour amener des jeunes capables de rivaliser avec eux et prouver qu’ils ont de la place, ça ne peut pas marcher. Ce n’est pas avec une baguette magique qu’on doit chasser un joueur en lui disant ”fous le camp”. C’est en lui prouvant qu’il n’a plus de place et qu’il y a des jeunes capables de le remplacer. Ça me chagrine un tout petit peu quand je regarde une compétition comme cette Can où on va avec des joueurs qui sont quelques fois plus vieux que les titulaires. Comment peut-on préparer une relève dans ces conditions ? Logiquement, si un “ vieux ” n’a pas de place comme titulaire, il doit rester au quartier et on doit donner sa chance à un jeune qui pourra le remplacer demain. Ce n’est pas cette politique-là qu’on essaie de mettre sur pied ; il y a beaucoup de choses à faire et je crois que si on veut aller loin, il faut commencer par faire un travail en profondeur, en regardant au niveau des clubs au Cameroun s’il y a des jeunes capables de jouer. On a vu l’Egypte gagner la Can avec un ou deux joueurs évoluant à l’étranger. Au Cameroun, on ne peut pas me jurer qu’il n’y a pas de talents. La preuve : pour peu qu’un gars va en Europe, on le convoque à l’équipe nationale. Il n’y a pas longtemps ; Binya était au Cameroun. On ne l’a pas sélectionné quand il était là. Il traverse et un a après, on le sélectionne. Ce n’est pas en un an qu’il s’est métamorphosé. Et ce n’est pas parce qu’il a teint ses cheveux qu’il est devenu subitement bon joueur. Je crois qu’il était ici, il avait le talent, on pouvait bien le sélectionner en estimant qu’il peut jouer demain. On ne l’a pas fait. Il y a quelque chose quelque part qui ne va pas. Aux dirigeants de la fédération et du ministère, aux responsables de cette équipe de bien réfléchir et de savoir où mettre la main et comment faire pour détecter les talents. Parce que je suis convaincu qu’au Cameroun, il y a des talents.

    Est-ce que l’ouverture de nombreuses écoles de football au Cameroun ces dernières années peut résoudre ce problème de relève ?

    Avoir une multitude de centres de formation est une chose, mais avoir des centres de formation capables de sortir des joueurs de talent est une autre chose. La fédération et le ministère sont une fois de plus interpellés. Ça ne sert à rien d’avoir des centres de formation sans avoir des cadres à même de former effectivement. Parce qu’à ce niveau de la formation, c’est important d’avoir des gens capables de former. En 1990, quand l’école de football des Brasseries du Cameroun avait lancé sa formation, il y avait à l’époque Jean Pierre Sadi, Dominique Wansi, Ngalamo, etc. qui s’occupaient de la formation. Quatre ans après, on a vu les fruits avec les Song, Njitap, Ngom Kome, Eto’o Fils… Après les Brasseries, c’est l’Ucb (Union camerounaise des Brasseries, ndlr) qui a cru devoir faire une formation en profondeur en recrutant les Kaham et même des blancs. Aujourd’hui, on en voit les fruits. Donc, pour faire la formation, la première des choses est d’avoir des cadres qualifiés, en mesure de former effectivement les joueurs sur le terrain. Il y a une dizaine d’années, un blanc est arrivé en Cote d’Ivoire, il a réuni 40 joueurs pour les former. Aujourd’hui, parmi les 40, il y en a 30 qui jouent dans les grands clubs européens. Et c’est eux qui font la fierté du football ivoirien. Malheureusement, avec tous ces talents, la Cote d’Ivoire n’arrive pas à gagner faute de mental. Si on avait une politique comme celle-là chez nous, le Cameroun gagnerait la coupe du monde.

    Dans la perspective de la coupe du monde et de la Can 2010, pensez-vous que ce travail de relève peut être fait en deux ans ?

    Nous partons sur la base de cette Can où nous avons terminé deuxièmes. On a vu des jeunes qui ont toute la volonté et tout ce qu’il faut pour devenir de très bons joueurs demain. Tout ce qu’ils demandent, c’est être très souvent ensembles, c’est compétir. Je crois que deux ans suffiront. Il reste quelques postes à pourvoir. Je crois que si l’on cherche, l’on peut les pourvoir rapidement pour qu’en 2010, on soit compétitifs à souhait. Je ne pense pas que deux ans soit insuffisant. Au contraire. Que cette deuxième place nous interpelle et qu’on comprenne qu’au lieu de passer du temps à se quereller, nos responsables se mettent ensemble pour essayer de bâtir quelque chose de solide. Je crois qu’en 2010, on peut faire mieux qu’en 1990.

    Est-ce que le changement fréquent d’entraîneurs peut expliquer aussi certaines contre-performances des Lions indomptables ?

    C’est aussi un très gros dossier. Puisque, en 12 ans, nous avons totalisé une bonne dizaine d’entraîneurs. Tout cela pour faire quoi, pour quels objectifs et pour quels résultats ? Une équipe a besoin d’un peu de stabilité. Il faut que les joueurs se connaissent, qu’ils jouent ensemble, qu’ils soient complices. Que la fédération et le ministère essaient de trouver un terrain d’entente pour asseoir une direction technique en bonne et due forme, pour que vive le football camerounais. Une bonne équipe nationale passe aussi par des équipes intermédiaires, notamment les minimes, les cadets, les juniors, les espoirs. Nos responsables sont interpellés.

    Entraîneur local ou expatrié, de quel côté vous situez-vous ?

    Nous voyons en Egypte un entraîneur égyptien qui, depuis deux ans est au faîte du football. Il a gagné la Can en 2006 et en 2008. Cela veut dire que ce n’est pas forcément en allant chercher un entraîneur de l’autre côté qu’on gagne. La seule coupe que la Côte d’Ivoire a gagnée était l’œuvre de Yéo Martial qui est un Ivoirien. Donc, tout dépend de la manière dont on travaille. Si on nomme un entraîneur camerounais pour, tout le temps, lui imposer ceci ou cela, ou si on nomme un entraîneur camerounais qui n’a pas la personnalité nécessaire, il est normal que ça boîte. Si on met quelqu’un, il faut qu’on lui donne vraiment la possibilité et les moyens de travailler. Il y en a qui ont prouvé qu’ils peuvent. Je ne dis pas qu’il faut tout de suite relever Otto Pfister. Mais, si on estime qu’on peut mettre un entraîneur camerounais, qu’on lui fasse signer un contrat en bonne et due forme, en lui donnant les moyens de travailler. Je suis convaincu qu’au Cameroun, on peut trouver des entraîneurs capables de faire autant, sinon mieux que les blancs qui viennent chez nous.

    Propos recueillis
    par Olivier Mbellée et Julien Chongwang


    Hits: 8867 | lanouvelleexpression  |  |  | Toutes les ( 0 ) Réactions


    Pour réagir, vous devez être connecté. Enregistrez vous et connectez vous.


    Première page      Toute l' actualité   




    1 ... 0 ...  11     >



     Cameroun, Alain Nkong : ‘’ je peux être un bon complémentaire à Samuel Eto’o’’
    [Camer-sport.be][26724 hits][0 R]

     Paul Le Guen :«On va essayer de faire mieux que les quarts de finale»
    [lanouvelleexpression][12334 hits][0 R]

     Faustin Domkeu : Les locaux ont leur mot à dire
    [quotidienmutations.info][10089 hits][0 R]

     Paul Le Guen : « Je sais que le peuple camerounais est derrière nous »
    [quotidienlejour.com][15086 hits][0 R]

     L’avis de Dominique Wansi : « Il a redonné du tonus aux Lions »
    [cameroon-tribune.cm][11305 hits][0 R]

     Jean II Makoun : « J’ai des contacts avec l’Inter Milan » [interview]
    [cameroon-tribune.cm][23352 hits][0 R]

     Martin Ndtoungou Mpile : Trouver les solutions ensemble
    [quotidienmutations.info][12658 hits][0 R]

     Thomas Nkono : « Nous cherchons des ailiers »
    [cameroon-tribune.cm][17315 hits][0 R]

     Cameroun, François Omam Biyick :’’On a besoin de vrais lions’’
    [Camer-sport.be][17772 hits][0 R]

     Otto Pfister : “Je ne compte pas utiliser les joueurs amateurs pour les éliminatoires de la Can/mond
    [lanouvelleexpression][11983 hits][0 R]

     Joseph S. Blatter, président de la Fifa : “ Il faut faire confiance aux Africains ”
    [FIFA.COM][11579 hits][0 R]

     Taekwondo:le Président de la ligue régionale du littoral se confie à camlions.com
    [CAMLIONS][13773 hits][0 R]

     Jean-Paul Akono : Nous espérons ramener le trophée
    [quotidienmutations.info][12711 hits][0 R]

     Jean Paul Akono : “Que l’on cesse de sous-estimer les entraîneurs camerounais…”
    [quotidienmutations.info][14069 hits][0 R]

     Pfister: Africa has caught up
    [FIFA.COM][14242 hits][0 R]

     Lauren Etame Mayer : J`aimerais rejouer une coupe du monde avec les Lions
    [quotidienmutations.info][19603 hits][0 R]

     Rigobert Song : La prochaine coupe du monde est déterminante pour ma carrière
    [quotidienlejour.com][11179 hits][0 R]

     André Nguidjol Nlend : « Nous expérimentons un nouveau dispositif»
    [cameroon-tribune.cm][9168 hits][0 R]

     Joseph Marius Omog : Les Gabonais nous ont très mal reçu
    [quotidienmutations.info][9669 hits][0 R]

     Joseph Désiré Job : Je quitte Nice en fin de saison
    [quotidienmutations.info][15423 hits][0 R]

     Augustin Edjoa : Nous voulons abriter la seconde édition du Chan
    [quotidienmutations.info][12153 hits][0 R]

     Mohammed Iya : Notre système n`est pas efficace
    [quotidienmutations.info][8530 hits][0 R]

     Marlène Emvoutou:«Rompre avec la gestion classique du foot jeunes »
    [cameroon-tribune.cm][8254 hits][0 R]

     Mtn Elite One : Union ne fait pas la force
    [quotidienmutations.info][9891 hits][0 R]

     Jean-Claude Pagal : Ma carrière professionnelle recommence ici à Tiko
    [quotidienlejour.com][12998 hits][0 R]

     Issa Hayatou: "La CAN a le même niveau que l’Euro"
    [cameroon-tribune.cm][10423 hits][0 R]

     Eric Djemba Djemba : Mon ancien agent veut me salir
    [quotidienmutations.info][17027 hits][0 R]

     Enow Ngachu : Notre force c`est l`esprit de vaincre
    [quotidienmutations.info][8484 hits][0 R]

     Roger Milla : “Song ne jouera peut-être pas la Can 2010”
    [lanouvelleexpression][11613 hits][0 R]

     Bonaventure Djonkep : “Nous avons joué avec la foi”
    [lanouvelleexpression][8867 hits][0 R]


    1 ... 0 ...  11     >




      Vincent ABOUBAKAR
      )
      MBIDA Gregoire
      )
      MILLA Roger
      )
      Song Bahanag Rigobert
      )
      Nlend Paul
      )
      CHOUPO MOTING Eric
      )
      Webo Achille
      )
      Njitap Fotso Jeremy Sorelle
      )
      Eto´o Fils Samuel
      )
      Wome Nlend Pierre
      )
      Olembé René Solomon
      )
      KUNDE Emmanuel Jerome
      )
      Kameni Idriss Carlos
      )
      Foe Marc vivien
      )
      BELL Joseph Antoine
      )
      NKONO Thomas
      )
      ABEGA Theophile
      )
      Mboma Dem Patrick
      )
      Makoun Jean II
      )
      Emana Achille
      )
      OMAM BIYICK François
      )
      TATAW ETA Stephen
      )
      MANGA ONGUENE Jean
      )
      Epalle Joel
      )
      Etame Mayer
      )



     TOUS LES LIONS

    16.01.2021
    Cameroun
    <>
    Zimbabwe

    1:0
    CAN
    (Seniors)

    Infos + Forums

    Derniers résultats
    La CHAN TOTAL 2020 est lancée
     [ 0 R | 5350 hits'] 

      Eto´o Fils Samuel

      Webo Achille

      CHOUPO MOTING Eric

      Vincent ABOUBAKAR

      Song Bahanag Rigobert

    TOUS LES JOUEURS


    CAN Feminime 2016 - Lionnes indomptables : Une préparation rude

    CAN Feminime 2016 : meilleures images des lionnes

    CAN Feminime 2016 : Les meilleures images

    MATCH AMICAL

    Camerounlink.com : Portail du cameroun Camerounlink.com : Portail du cameroun

    Biangue Networks : Nouvelles Technologies au Cameroun Biangue Networks : Nouvelles Technologies au Cameroun

    Bertoua.info - La région de l´Est du Cameroun Bertoua.info - La région de l´Est du Cameroun

    Duala.info - La région du littoral du Cameroun Duala.info - La région du littoral du Cameroun

    Kribi-info.com - La cité balneaire du Cameroun Kribi-info.com - La cité balneaire du Cameroun

    Bafoussam.info - La région de l´ouest du Cameroun Bafoussam.info - La région de l´ouest du Cameroun

    Ongola.info - La région du centre du Cameroun Ongola.info -  La région du centre du Cameroun

    Grandmbam.info - Le Grand Mbam du Cameroun Grandmbam.info - Le Grand Mbam du Cameroun

    Competences 2035 - Les compétences camerounaises Competences 2035 - Les compétences camerounaises

    Camlions.com . Les lions indomptables du Cameroun Camlions.com . Les lions indomptables du Cameroun

    Footeurs.com - Le Football mondial en réseau Footeurs.com - Le Football mondial en réseau

    Surfcameroun.com - Naviguez les meilleurs sites camerounais Surfcameroun.com - Naviguez les meilleurs sites camerounais

    Peuplesawa.com - Le portail web des cultures SAWA Peuplesawa.com - Le portail web des cultures SAWA

    Royaumebamoun.com - Le Royaume des Bamouns Royaumebamoun.com - Le Royaume des Bamouns


      INT GRACIAS CORPORATION

      CHENDJOUEMMANUEL@YAHOO.FR

      SPORTS

      BRéSIL

      RECHERCHE DE JOUEUR CAMEROUNAIS
    Web Pics Actu Maps